agonia
english

v3
 

Agonia.Net | Policy | Mission Contact | Participate
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communities Contest Essay Multimedia Personals Poetry Press Prose _QUOTE Screenplay Special

Poezii Românesti - Romanian Poetry

poezii


 

Texts by the same author


Translations of this text
0

 Members comments


print e-mail
Views: 1023 .



Quelques coquillages
personals [ ]
(page de journal)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
by [Salvamaria ]

2019-05-05  | [This text should be read in francais]    | 



Il était une fois, quand
ton ange gardien
te prenait sur ses épaules
pour faire de toi un cerf-volant...

Et nous, les pécheurs,
nous nous sentions des dieux
à leur auge pleine de rêves,
accomplis sans condition par Dieux
à travers une œuvre d’art
sans failles,
avec le don et la grâce divine
des souvenirs...

*

J’ai trouvé, quelque part,
la définition profonde de la solitude :
être innocent et sans espoir

Tu peux dire de quoi, par exemple, si tu as Dieu en toi...
Oui, oui, c’est vrai, et tu as raison... pas plus, tu as raison!

*

Je me questionne souvent, accompagnée du signe d’exclamation :
un coquillage, combien peut-il être heureux,
combien peut-il être triste,
combien peut-il pleurer,
rire,
dormir,
rêver,
vivre,
mourir…

Un jour, je l’approcherai de mon oreille,
et je ne l’entendrai plus,
il me chantera une éternité,
comme une étoile qui part de la maison
vers une autre galaxie...

Quand le temps va s’ennuyer de son propre mensonge –
qu’il existe –
le coquillage va le fendre,
il va lui enlever le cœur,
le donner au silence...

Alors, la lune sera enceinte
et le soleil éteint...

Je pense avoir bu trop de café,
pour rester réveillée dans le rêve...

*

Je loge dans ma maison plein de coquillages, qui
mélangent mes rêves à la mer et les couleurs à l’horizon...

Je pense avoir dépassé l’horizon, mais je rêve encore...

*

Je vis ici depuis longtemps, mais j’ai toujours rêvé retourner en Roumanie et ouvrir un café, avec de lourdes draperies, des tables en bois très vieux, où l'on entend en tout temps le piano...

Mais je regarde la montre au bracelet doré et je vois qu’il fait tard... bientôt, on dépasse minuit... je n’ai plus de temps; le temps, j’ai l’ai donné en pourboire ou charité pour m’en débarrasser de quelque chose qui, de toute façon, n’existe pas... j’ai encore un peu de monnaie dans la poche, peut-être, quelques coquillages devenus sable...


.  |










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii Home of Literature, Poetry and Culture. Write and enjoy articles, essays, prose, classic poetry and contests. poezii
poezii
poezii  Search  Agonia.Net  

Reproduction of any materials without our permission is strictly prohibited.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Privacy and publication policy

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites!