agonia
francais

v3
 

Agonia.Net | Règles | Mission Contact | Inscris-toi
poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
armana Poezii, Poezie deutsch Poezii, Poezie english Poezii, Poezie espanol Poezii, Poezie francais Poezii, Poezie italiano Poezii, Poezie japanese Poezii, Poezie portugues Poezii, Poezie romana Poezii, Poezie russkaia Poezii, Poezie

Article Communautés Concours Essai Multimédia Personnelles Poèmes Presse Prose _QUOTE Scénario Spécial

Poezii Romnesti - Romanian Poetry

poezii


 

Textes du même auteur


Traductions de ce texte
0

 Les commentaires des membres


print e-mail
Visualisations: 142 .



Le monde est un grand LEGO
article [ ]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
par [Reumond ]

2018-08-01  |     | 







Avant-propos

Cet article fait suite à l’article sur l’Extrusion du Réel dans nos vies. Quand je parle ici de LEGO, je cause de L’EGO et inversement, parce que tout dans l’univers tout est analogique et modulable.

Quand je parle ici de LEGO et de L’EGO, je désigne nos constructions « mentales » en faisant référence à cette marque commerciale et à ce jeu de construction composé de petites briques colorées de plastoc, c’est-à-dire de toutes ces matières « synthétiques » qui remplissent nos océans et notre vie quotidienne.

L’EGO est nécessaire à la construction progressive de la personnalité de chacun, tout comme les LEGO sont ajustables et emboîtables à volonté.

Ainsi, avec les LEGO ajustés on peut se représenter tels objets, structures ou choses, personnes ou bâtiments… Tout comme l’EGO, qui désigne « le moi » dans le jargon des psychologues et des psychanalystes, représente en quelque sorte notre nature profonde, avec sa personnalité, son caractère et ses comportements, dans un jeu de vie biologique et sociale où s’équilibrent les pulsions individuelles et collectives, avec tous les enjeux de société et de culture en question, avec l'ensemble des vérités et des réalités du monde dans lequel l’individu vit ou survit sa propre vie.

En simplifiant à l’extrême, L’EGO, c’est ce que nous sommes au monde, comme le LEGO est ce qu’il est au jeu.

LEGO ou L’EGO, c’est là où l’ensemble des « Je », différemment formés et colorés, s’emboîtent les uns avec les autres en un jeu de construction selon les enjeux sociétaux.

Depuis l’après-guerre, les états, les régions, les communes, tout s’assemble comme un étrange puzzle géant. Les pièces s’y aboutent, s’ajustent plus ou moins, se montent et se démontent, puisque dans le jeu en question, tout est construction et changement. Les familles s’y composent et s’y recomposent, les banques de mêmes, les industries s’y négocient, s’y démontent, s’achètent, s’emboîtent, comme dans la vraie vie où les corps se mêlent et se démêlent comme dans l’amour ou dans la haine, où les voitures s’ encastrent les unes dans les autres, et où les bijoux s’enchâssent selon les critères du moment.

Gigantesque LEGO, innombrable EGO, en un grand jeu de formes diverses, où tout ce qui se vend, s’achète, se fabrique, peut être rassemblé, assemblé et connecté l’un à l’autre de mille manières possibles pour construire des objets et des projets diversifiés, et où tout ce qui se construit peut alors être démonté, déconstruit à nouveau ou démoli à tout jamais.

Quitte à se conforter aux modèles, aux dogmes et aux critères de formes ou de couleurs, s’accommodant des différences, s’accordant quelques marges pour jouer, s’alignant sur les autres tout en gardant un espace de liberté personnelle. De ce fait, LEGO et L’EGO s’approprient des droits, se conforment à certaines valeurs pour modéliser la vie, la famille, le travail ou les loisirs, avec le « cadre » social ou culturel dans lequel on se moule plus ou moins (extrusion) une existence modèle ou originale, selon quelques modèles des plus communs ou selon quelques spécimens des plus originaux.

Le monde est un très grand LEGO en forme de village, dans lequel les EGO se juxtaposent, on s’y associe ou même on couche ensemble, accolant les LEGO dans un même sens on se met en jeu ou en joue les enjeux d’EGO divers ; on s’ajuste ou l’on se sépare, on s’emboîte pour emboîter le pas au monde, LE GRAND LEGO DU MONDE, ce lieu souverain où l’on se conforme aux normes, aux réalités d’un lieu et d’une époque, et où l’on suit en général les règles du milieu, où l’on normalise sa vie, où l’on s’accorde pour un temps, et où l’on s’adapte selon le marché en s’alignant sur ce que nous disent les médiats.

LEGO, comme mari et femmes EGO se joignent et se rejoignent de manière et de matière plus ou moins convenable, pour construire quelque chose de leurs vies, en se mettant au diapason des autres, du monde, des croyances les plus porteuses, des décideurs au EGO les plus fort, quitte à se rallier en droits et devoirs à la masse des EGO, comme l’EGO s’adapte aux normes en vigueur, en s’adaptant plus ou moins à quelque plan de LEGO,

Ainsi peu à peu, la vie et nos propres vies s’ajustent, s’accommodant des autres LEGO, se régulant d’EGO en EGO, et se modifiant dans le temps comme des milliards de briques colorées, de façon à pouvoir nous joindre et nous rejoindre de la manière la plus convenable possible.

C’est avec une mosaïque d’EGO que l’on construit le LEGO du monde, mais n’en doutez pas, si la matrice du monde est un véritable LEGO, l’Univers entier est l’écho d’un divin EGO.


.  | index










 
poezii poezii poezii poezii poezii poezii
poezii
poezii La maison de la litérature poezii
poezii
poezii  Recherche  Agonia.Net  

La reproduction de tout text appartenant au portal sans notre permission est strictement interdite.
Copyright 1999-2003. Agonia.Net

E-mail | Politique de publication et confidetialité

Top Site-uri Cultura - Join the Cultural Topsites! .